les anges de la lune Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Frédéric Joliot-Curie ou le prémisse de la terreur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les anges de la lune Index du Forum -> les anges de la lune -> les anges de la lune -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Djeera
Invité





MessagePosté le: Lun 19 Mar - 22:42 (2012)    Sujet du message: Frédéric Joliot-Curie ou le prémisse de la terreur

L'histoire du nucléaire n'a pas commencé contrairement à ce qu'on peut nous dire avec les nazis ou les états-unis (projet trinity).
Bien longtemps avant tout avait été sur du papier officiel, bien rangé et caché.
Tellement que même l'état qui devait en faire valoir les droits industriels les a retrouvés bien plus tard.


 Frédéric Joliot fait ses études à l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (39e promotion)2. Il devient préparateur particulier de Marie Curie à l'Institut du Radium. En 1926, il épouse Irène Curie, la fille de Pierre et Marie Curie. Frédéric Joliot obtient son doctorat de sciences en 1930. Il mène ensuite une double carrière à la faculté des sciences de l'université de Paris et à la Caisse nationale des sciences (puis Caisse nationale de la recherche scientifique) : assistant à l'Institut du radium et chargé de recherche en 1932, maître de recherche en 1933, maître de conférences en 1935, directeur de recherche en 1936.
Il participe avec sa femme à des recherches sur la structure de l'atome.



[ATTENTION: ce qui suit n'est pas une vision personnelle mais des faits et je ne remets pas en cause la vision et la clairvoyance de M Joliot-curie]
Le 16 janvier 1939 Otto Hahn et Fritz Strassmann apportent à la communauté scientifique la preuve de la fission de l'uranium par bombardement de neutrons. Cette nouvelle fait sensation et provoque une émulation auprès des scientifiques de l'atome. Le 26 janvier Joliot comprend qu'une réaction en chaine peut être possible sous certaines conditions. Il en informe l'Académie des sciences le 30 janvier.


Durant le mois de février 1939 à Paris, Joliot, et 2 de son équipes réussissent à démontrer expérimentalement que la réaction en chaine peut se produire. Craignant d'être devancé par l'équipe de Fermi et Szilard aux États-Unis, il charge l'un d'eux d'aller déposer par le premier avion au départ pour Londres, un article sur leur découverte pour la revue "Nature" (mouais, c'est plus science que nature). L'article de la découverte de la réaction en chaine parut dans le n°143 de la revue(à l'époque la guerre commence vraiment à faire rage en europe mais la France se sent intouchable...cf révisez vos cours).
Fin avril 1939 Joliot demande à Francis Perrin de l'aider à résoudre le calcul complexe de la masse critique. Perrin y parvient et conclut que la masse critique pour l'uranium doit être de 40 tonnes, voire 15 tonnes, si enfermée dans un réflecteur de neutron.
Le 4 mai 1939 Joliot, Halban et Kowarski déposent via la Caisse nationale de la recherche scientifique trois brevets. Les deux premiers sont en vue de production d'énergie nucléaire, dits « Cas n°1 » et « Cas n°2 » ou encore « Cas A » et « Cas B ». Le dernier brevet, et le plus important, "Cas n°3" ou encore « Cas C », a pour titre perfectionnement aux charges explosives. Ce brevet est le dépôt intellectuel de la bombe atomique3 et il est déposé sous le numéro provisoire n°445686.
Daladier, alors Président du conseil et ministre de la défense, voyant la nature de ce « Cas n°3 » portant clairement sur l'armement, décide, alors que la France est en guerre contre l'Allemagne, d'apposer le sceau du secret défense sur cette invention et la réserve à l'État, mettant Joliot et son équipe au service du Ministère de l'armement de Raoul Dautry en novembre 1939. Joliot fait jouer ses relations pour pouvoir acquérir l'ensemble mondial du stock d'eau lourde produit par la Norsk Hydro-Elektrisk Kvaelstofaktieselskbab en Norvège, soit 185,5 kg repartis en 26 bidons. Il passe un accord avec la STR (Société des terres rares) pour acquérir le maximum de matière radioactive. Il organise pour l'État français un contrat d'approvisionnement en uranium avec l'Union minière du Haut Katanga via les actionnaires majoritairement belges. Par ces différents actes, Joliot fait de la France le premier pays au monde à s'assurer un approvisionnement en uranium, et à comprendre l'importance de l'énergie nucléaire civile et militaire.


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Joliot-Curie


Ce qu'il faut retenir, c'est quand 1940, tout était déjà écrit, bien qu'à optimiser, on a su à la fin de la guerre en Europe les Nazis ne cherchait pas une bombe mais un réacteur à fission contenue donc un générateur.
Mais la France avait déjà couché sur le papier une arme de destruction massive à base de plutonium.
Il restait donc à créer l'industrie qui produirait cette source......


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Mar - 22:42 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les anges de la lune Index du Forum -> les anges de la lune -> les anges de la lune -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com